Maison dans la pente

Construction d’une maison individuelle
PC obtenu en mars 2017

Où : Saint Martin d’Uriage (38)
Pour : Clients privés
Montant de travaux estimé : 200 000 euros HT
Surface Utile : 90 m2
Avec : SORAETEC (BE structure) , ASTI (BE thermique) et SAGE Ingénierie (BE géotechnique)

La maison s’implante sur les pentes Sud de la combe menant à Saint Martin d’Uriage. En limite de zone pavillonnaire, à l’orée du bois, cette situation offre une vue dégagée et un large ensoleillement en toute saison. C’est principalement ce contexte qui a déterminé la position et le gabarit du projet.

Profitant d’un terrain en forte pente, le volume projeté se veut simple et les aménagements extérieurs naturels. Accolée au garage existant sur la parcelle, elle s’organise sur 3 niveaux, ancrés dans le terrain pour s’assurer d’un bon dégagement visuel et d’un bon ensoleillement.

L’espace de vie principal s’oriente au Sud et à l’ouest où il profite d’un ensoleillement plus favorable. Les ouvertures sont privilégiées sur ces façades. Au Sud, des fenêtres bandeaux permettent de bénéficier du soleil pendant toute sa course. Le salon s’ouvre à l’ouest de plain pied avec les espaces extérieurs et profite de ce côté là de la vue sans vis à vis.

BLANC-schémasLa maison se compose de deux entités distinctes : un soubassement et un monolithe.

Le soubassement se déroule devant les locaux enterrés (entrée et locaux techniques) et se prolonge, tel un long socle pour servir de mur de soutènement à la terrasse. En partie enterré, le rez-de-chaussée abrite une zone de stationnement non close, les locaux techniques et le hall d’entrée. Il constitue le socle de la maison. Il est réalisé en béton banché et reste brut.

Au-dessus du soubassement, vient se poser le corps principal de l’habitation. Cette seconde entité est traitée comme un monolithe. Le premier niveau accueille l’espace de vie séjour/cuisine et le second, deux chambres, un bureau et une salle de bain. Les revêtements de façade et de couverture sont assortis; ils reçoivent une vêture métallique de type créneaux minimalistes et lignes d’ombres profondes, teinte Quartz, percée de menuiseries teinte chêne clair. Les chéneaux sont encastrés et les descentes d’eau pluviales intégrées dans l’épaisseur de l’isolant.

Les espaces extérieurs sont traités de manière à ne pas dénaturer le caractère du terrain naturel.
La zone basse accueille d’abord les espaces de circulation et de stationnement. Ils sont revêtus de graviers. Le long de l’impasse, une zone engazonnée est préservée. Le muret existant est conservé et doublé d’une haie vive constituées d’essences régionales et variées.
Le principe de mur de soutènement existant en bas de pente est repris pour soutenir la terrasse du niveau 01. Un escalier se glisse entre les deux murs pour accéder à un premier palier dans la pente puis quelques marches supplémentaires, qui vont mourir dans le terrain naturel sont mises en oeuvre pour atteindre le niveau de la terrasse.
Le reste du jardin est aménagé en petites terrasses sans ruptures brutales de terrain.

BLANC-INSERTION copyBLANC-170106-3D PC-insertion ouest copy